Accueil Moussa FALL, Conservateur du Parc National de la Langue de Barbarie : Le Commandant qui a la lourde mission de mettre en œuvre la politique sénégalaise en matière de gestion des parcs nationaux
  • Partagez :
Moussa FALL, Conservateur du Parc National de la Langue de Barbarie : Le Commandant qui a la lourde mission de mettre en œuvre la politique sénégalaise en matière de gestion des parcs nationaux 8/07/2017

Ingénieur Agronome et spécialiste des aires protégées, Moussa FALL, de nationalité sénégalaise appartient au corps des Conservateurs des Parcs Nationaux depuis avril 2004.

Le commandant Fall a eu à coordonner le Projet d’Appui à l’Institutionnalisation du RAMPAO mis en œuvre par la Fondation International pour le Banc d’Arguin (FIBA) avec un financement de la Foundation Oak. C’est dans ce cadre que le RAMPAO fut officiellement créé à Praia au Cap vert en 2007. Sa carrière professionnelle l’a aussi conduit à assurer le poste d’Expert en Suivi Evaluation du Projet de Gestion Intégrée des Ecosystèmes du Sénégal (PGIES) avant de séjourner au Parc National des Oiseaux du Djoudj.

Devenu Conservateur du Parc National de la Langue de Barbarie (PNLB) depuis janvier 2015, il a pour mission la mise en œuvre de la politique sénégalaise en matière de gestion des parcs nationaux et de conservation de la biodiversité au niveau du site à travers ses trois principales composantes que sont : l’aménagement, le suivi écologique et la surveillance.

Dans sa démarche, le Commandant Moussa FALL privilégie l’approche participative. A ce titre, il a initié et développé le concept de Camp chantier environnemental en collaboration avec les écogardes, les scouts de la région du fleuve Sénégal et les étudiants membres de l’UGB verte. Ces camps constituent des moments forts d’investissement humain (reboisement mangrove et filao, assainissement, suivi des oiseaux et des sites de ponte des tortues marines, balisage ilot de reproduction des oiseaux migrateurs, sensibilisation et éducation environnementales, etc…) allant dans le sens de la sauvegarde du site.

Ce concept, mis en œuvre chaque année, favorise aussi la sensibilisation de la jeune génération sur les enjeux et problématiques liés à la conservation de la biodiversité et au cadre de vie.

Pour rappel, le PNLB, a été créé en 1976 sur un écosystème intercotidal fragile pour assurer la protection des sites de pontes des tortues marines et des sites de reproduction des colonies d’oiseaux migrateurs. Il occupe une superficie globale de l’ordre de 2.000 ha et s’étend sur 17 km environ, entre le phare de Gandiole au Nord et l’ancienne embouchure du fleuve Sénégal au Sud. Le PNLB est un des noyaux de la Réserve de biosphère transfrontière du Delta du fleuve Sénégal et est membre fondateur du RAMPAO.

Sur la même rubrique

Suivez-nous sur Twitter

Copyright 2015 © RAMPAO - Tous droits réservés